Considéré par certains comme l’ingrédient clé de la fontaine de Jouvence, le collagène permet à la peau du visage de rester plus jeune, plus souple et plus élastique. On retrouve l’ingrédient miracle dans des lotions mais aussi sous forme de pilules, de suppléments et bien plus. Pour des raisons de santé ou esthétiques, on peut avoir recours à du collagène pour venir combler son affaiblissement dû à l’âge, car le collagène que nous produisons naturellement commence à se dissiper une fois passé 25 ans. Mais comment s’y retrouver entre collagène végétal ou animal? L’un est-il meilleur que l’autre? Quelles sont leurs différences?

Qu’est-ce que le collagène?

Avant de comparer les différents types de collagène, il faut comprendre de quoi il s’agit. Le collagène est en fait une protéine déjà présente dans nos corps, qui tient plus ou moins tout ensemble: os, muscles, tendons, etc. Le collagène renforce ces zones et participe à la formation de tissus et d’organes ainsi que de la peau. Malheureusement, le collagène aura tendance à s’affaiblir avec le temps, menant, au niveau du visage, à une perte d’élasticité et à l’apparition de rides.

Puisqu’il est créé dans le corps, le collagène utilisé comme supplément est souvent conçu à partir d’os, de peaux et de tissus d’animaux dont les poissons, les chevaux, les cochons ou encore les lapins. Le collagène animal s’est d’ailleurs vu être la cible de critiques dans les dernières années de par son origine, ce qui a ouvert la porte à un nouveau type de collagène: celui d’origine végétale.

Le collagène animal

C’est le plus répandu dans les produits en vente libre. On en trouve d’origine bovine ou marine: soit fait à partir de carcasse et de la peau de vaches qu’on stérilise, ou de peau de poisson. Généralement utilisé dans des implants, il n’est pas entièrement absorbé par le corps et ne dure que quelques mois. Le collagène marin quant à lui, est celui que l’on retrouve dans les crèmes antirides et dans de nombreuses pilules. Celui-ci est extrait de résidus de l’industrie agroalimentaire, et vient amplifier la présence de collagène dans notre corps, en l’utilisant régulièrement.

Le collagène végétal

De plus en plus présent sur le marché, le collagène végétal est une alternative plus consciente. Prenant en considération la traite des animaux, et parfait pour les personnes véganes, le collagène végétal vient répondre à une demande grandissante de produit d’origine “propre”, particulièrement en termes de beauté. Le collagène végétal est généralement composé de glycoprotéines extraites de levures. Il s’agit en fait d’un assemblage de protéines formant des composés hydrosolubles dont les propriétés sont similaires au collagène présent dans le corps, et à celui d’origine animale.

Les effets

Le collagène d’origine animale, tout comme celui d’origine végétale aura des effets similaires sur la peau du visage. En effet, ils formeront tous deux un film doux et flexible à la surface de la peau qui non seulement donnera un aspect plus doux, mais aidera aussi à en préserver l’hydratation. La peau se retrouve plus souple et élastique, réduisant l’aspect des ridules et rides, prévenant la déshydratation de la peau et son craquement.

Finalement, puisque les effets des deux types sont similaires, choisir entre un collagène d’origine végétale et celui d’origine animale nécessitera d’analyser d’autres éléments. On prendra notamment en considération la composition, l’effet polluant et les coûts reliés à l’un comme à l’autre pour faire un choix éclairé. Pour être certain de son choix, il est toujours recommandé de consulter un spécialiste qui saura non seulement répondre à nos questions, mais également nous guider selon nos critères personnels.

Shares
Share This